Les écoles

Les enfants de la Fondation Shanti vivent avec leurs familles dans différents quartiers de „slums“. Grâce à l’aide des parrains et marraines, ils peuvent aller à l’école et avoir une éducation de qualité. Selon l’endroit où ils vivent, les responsables de la Fondation en Inde choisissent les écoles.

Actuellement, il y a 75 enfants qui fréquentent 14 différentes écoles privées.

La Fondation Shanti en Inde a installé elle-même un programme d’écolage pour les petits enfants (Lower and upper Kindergarten). Sous le nom de Gokula, elle accueille et enseigne 50 enfants de bas âge les bases de l’éducation et leur permet de chanter, danser, dessiner, d’apprendre les bases pour pouvoir lire et écrire. Les enfants peuvent aussi jouer et à midi la Fondation offre un repas avant que les enfants rentrent chez eux.

La Fondation Suisse soutient directement une école à Bangalore qui accueille actuellement 30 enfants parrainés. Cette école est gérée par des sœurs catholiques. Depuis les débuts de la Fondation, l’école Satya Seva fait partie du programme.

Le système éducatif indien est un système à deux vitesses : on peut constater une forte dualité entre les écoles privées et les écoles publiques.

Depuis 2010, il existe une loi qui rend l’école primaire obligatoire et gratuite. La qualité de l’enseignement est malheureusement mauvaise dans les écoles publiques, parce que les enseignants sont très mal payés. Pour réduire les écarts sociaux, le gouvernement oblige les écoles publiques à réserver 25% de leurs places à la classe sociale basse. Cette loi devrait permettre à environ à 8 millions de jeunes indiens de pouvoir suivre une éducation de base durant 8 ans.

La réalité est toute autre en ce moment : un grand nombre d’enfants ne fréquente pas régulièrement les cours, et même les enseignants sont souvent absents. La qualité de l’enseignant et de l’éducation sont loin d’être satisfaisantes. Les classes sont très souvent surchargées, il manque du matériel scolaire, les infrastructures sont insuffisantes et il manque des enseignants correctement formés.

Pour ces raisons, une éducation et formation correcte est plus probable dans une école privée que dans une école publique, même si certaines de ces écoles profitent parfois de la situation. La Fondation Shanti en Inde choisit et contrôle toutes les écoles strictement : chaque enfant est suivi de près pour s’assurer qu’il suive une bonne formation.