La Fondation

La Fondation Shanti, aide aux enfants des Indes a été créée en 1995 par le Dr Raymond Abrezol dans le but d’aider les enfants très pauvres vivant dans des slums (bidonvilles) de Bangalore. Aujourd’hui la Fondation s’est agrandie en Suisse et en Inde. Elle dispose d’un bureau administratif à Lausanne et d’un bureau exécutif à Bangalore. Il y a deux comités en Suisse et en Inde.

Après des débuts simples, assurés par le Dr Abrezol et sa secrétaire, il a été nécessaire d’élargir le comité d’organisation et d’officialiser son action tant en Suisse qu’en Inde.

En 2004, la Fondation Shanti commença à travailler en collaboration avec l’association Jeevan Jyothi Trust, dont l’administratrice Madame Edith Stecher s’est occupée du programme d’éducation pour les enfants défavorisés à Bangalore et qui permettait comme intermédiaire d’envoyer des Fonds étranger en Inde.

Depuis le début de la création de la Fondation en Suisse et surtout pour un meilleur contrôle, le besoin de créer une Fondation indienne était devenu nécessaire. En février 2008 Shanti Foundation India (SFI) est née à Bagalore. Depuis ce moment la Fondation Shanti fonctionne avec deux fondations, une en Suisse sous le nom de Fondation Shanti (mais qui utilise pour des raisons de coordination aussi le nom de Shanti Foundation Switzerland = SFS) et une en Inde qui est autonome et reconnue par le gouvernement indien. En même temps elle dépend à l’heure actuelle financièrement entièrement de la Fondation Shanti en Suisse.

Le nom SHANTI signifie PAIX en Hindi. Effectivement, la Fondation cherche à apporter un peu de paix dans la vie extrêmement difficile de ces enfants vivant dans une misère inimaginable. Pour survivre, les familles ont besoin de fournir des efforts quotidiens pour assurer leur existence, d’autant plus qu’elles sont privées de nourriture, d’eau et d’électricité. Souvent, les maisons ne disposent d’aucun mobilier et les familles dorment par terre. Il y a seulement une toilette pour environ 70 ménages.

L’organisation Internationale du Travail estime qu’environ 165 millions d’enfants, âgés entre 5 et 14 ans, n’ont pas accès à un apprentissage de base pour apprendre à lire et à écrire. Les enfants des slums de Bangalore en font partie.

„Un enfant qui ne va pas à l’école deviendra un adulte qui ne jugera pas utile d’envoyer ses propres enfants à l’école“ selon M. Tite Habiyakare, expert du Bureau International du Travail (BIT). C’est dans cet état d’esprit que les 2 fondations, Shanti Foundation Switzerland et Shanti Foundation India, souhaitent mener leurs actions.